Seule sous la pluie

Car parfois ça fait du bien.

 

En fait c’est carrément vital, oh ça n’a pas duré longtemps, dix petites minutes tout au plus, mais ce sont les dix minutes qui suffisent, qui suffisent à me ressourcer, à reprendre corps avec moi même, à me sentir là, entièrement là, faisant parti de ce monde, de l’univers, dix minutes qui donnent  la sensation de faire parti d’un tout.

Dix minutes sous la pluie ou je me suis sentie juste bien, juste moi.

 

Dix minutes ou j’ai laissé mon sac, mon téléphone portable, tout ce qui me relie au monde actuel, tranquillement sur la chaise verte de mon entrée.

 

Dix minutes sous la pluie ou j’ai pu réfléchir, réfléchir à mes réactions, à ce qui a provoquer ce besoin d’évasion soudaine.

Je me suis énervée pour des miettes…futile contrariété…Contrariété non obligatoire, du genre qui pollue mon moral sans raison, et ça j’en ai pas besoin, en ce moment je tente juste de rester zen le plus souvent possible, je tente de reprendre la méditation mais de façon encore trop sporadique.

 

Alors voilà, durant ces dix petites minutes, sous cette pluie bretonne j’ai pu me ressourcer avec mes besoins profond. Les miettes sur le canapé que Little Sardine à laisser et que Le Requin dans sa grande bonté a mise par terre pour nettoyer le canapé (pour le sol on repassera)… Dans le fond bah les miettes j’m en fous un peu après ces dix minutes.

 

Parce que sous la pluie qui tombait drue, j’ai vu un escargot qui allait en direction de la route et que j ai remis sur le droit chemin, en direction du buisson.

Parce que sans cette pluie je n’aurai pas vu l’énorme escargot qui tenait en équilibre sur cette feuille d’hortensia.

Parce que sans cette pluie je n’aurai pas découvert ce petit chemin de bois entre les bâtiments.

Parce que sans cette pluie je n’aurai pas vu ces petites impatiens de guinée qu’une voisine fait patiemment poussé.

Parce que sans cette pluie je ne serai pas rentrée tremper, et les lunettes pleine de buée et de gouttes.

 

Bref, j’aurai pu intitulé l’article « Seule sous le soleil » si ça avait été un jour ensoleillé, mais c’est indéniable, je suis une fille de la pluie, j’aime la sentir couler sur moi, j’aime son odeur sur le bitume, mais aussi l’odeur de terre qu’elle dégage, son bruit et son calme, je n’aurai pas eu cette envie d’évasion sous le soleil!

 

J’aime la pluie, je crois que tout est dit.

Publicités

8 réflexions sur “Seule sous la pluie

  1. Je te comprends ma belle. La pluie me fait beaucoup de bien, elle m’apaise, elle me recentre sur l’essentiel. Rien de tel pour repartir du bon pied.
    Grosses bises de nous deux et bon dimanche.

    • Merci ma jolie, le dimanche fut bon, a la campagne et surtout sans pluie cet après midi 🙂
      J’en avais vraiment besoin c’était bénéfique. Douce soirée à vous, en esperant du soleil 🙂

    • ahhh je te comprend trop bien, sous la pluie j’aurai pu prendre mon parapluie e effet, j’y ai même pas pensé tu vois, j’avais envie qu’elle me « nettoie » de l interieur 🙂 Bon dimanche a toi melgane 😉

    • Coucou,
      Merci a toi pour ce message. Il me touche beaucoup. Et bien j essais d etre juste moi meme dc le plus sincere possible. Et ca fait du bien quand on me lit de ressentir ce que je tente de faire percevoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s