A toi la C****** de Start people!

J’ai bien tenté de trouver un titre moins vulgaire, mais c’est le seul mot qui m’est venu spontanément quand j’ai repensé à la nana du Start People.

Vu l’état nerveux dans lequel elle m’à mise lundi, et qui fait d’ailleurs que j’ai choisi de ne pas écrire sur le coup mais d’attendre un peu…Je pense que « Connasse » est peu cher payé!Non parce que je suis partie très en colère, d’une colère froide et revenue en larmes…Oui quand même…

 

Bref, je recherche en ce moment du travail, pas en tant que Fleuriste, je pense que la prochaine fois que je serai fleuriste ça sera pour être à mon compte, vu la « chance » que j’ai eu avec mes derniers patrons je ne me sens pas d’être de nouveau sous les ordres de quelqu’un pour ce métier que j’exerce depuis toujours, donc en ce moment je cherche en intérim.

Lundi j’ai donc appelé les boites d’intérim qui s’occupe des entreprises autour de chez moi, tout se passait bien avant que je n’appelle Start People, il faut dire que j’ai déjà un passif (ça fait un peu repris de justice ça non? )avec cette boite.

 

J’y ai été en Juin dernier pour m’inscrire, première boite que je fais de tout ma vie, elle me dit de lui laisser mon CV et qu’elle me recontacterai, pas de nouvelle.

Je la rappelle régulièrement, jamais rien, OK… je laisse couler.

En Août je rappelle et tombe sur sa remplaçante (qui elle est adorable dans le genre A-DO-RAAAA-BLE), qui me dit qu’elle ne me trouve pas dans leur fichier (forcément je suis pas inscrite vais apprendre plus tard), elle me dit d’écrire une lettre de motivation et de renvoyer mon CV ce que je fais dans l’heure qui suit, sa collègue  me recontactera en rentrant de vacances.

Je patiente…

Je repasse quelques appels entre temps pour dire que je suis toujours disponible et lui demander de m’inscrire, sans suite.

Lundi je la rappelle donc, encore, pour qu’elle m’inscrive, qu’elle me donne un rendez-vous, n’importe quoi pour être au moins dans les dossiers parce que je ne vois pas comment elle va me trouver du travail si je ne suis même pas dedans n’est ce pas?

 

Donc au téléphone elle m’explique qu’en ce moment ils recherchent des gens qualifiés et que donc avec mon profil de fleuriste je ne le suis pas, jusqu’ici pas de souci, je suis pas une connasse môôôôa et je comprends très bien ce point de vu!

Ce que je ne comprends pas c’est qu’elle ne veut toujours pas m’inscrire. Bref je raccroche, et la je me dis qu’avec ma voix d’ado de 12 ans, je pouvais dire ce que je voulais de toute façon elle ne me prendra pas au sérieux!

Et je commence à bouillir, parce que c’est quand même depuis juin quoi…Et je ne bous pas souvent, mais quand ça commence ça va crescendo…Et la je dis au requin, tu m’emmènes la bas, je veux voir son responsable!

 

Clairement je ne me suis pas sentie fière, ni sur la route pour y’aller , ni en sortant de Start People, mais en fait je ne savais plus quoi faire, alors une fois arriver la bas j’ai expliquer au responsable que depuis Juin je ne comprenais pas qu’on ne m’inscrive pas, qu’une agence d’intérim clairement dans mon idée basique était la pour nous inscrire et après on appelait et on nous disait oui ou non…

Basique et efficace, bref, il ne se mouille pas, « Elle vous rappellera », oui c’est pas comme si je te disais que depuis Juin lui parler reviens a parler a un mur quoi…

Bref je ressors toujours pas inscrite et en plus en culpabilisant d’avoir critiquer le travail de « Madame la connasse… »

 

Et en rentrant sur la route, elle me rappelle, alleluia, pour me dire qu’elle ne ferait pas du recrutement pour du recrutement (heu c’est ton boulot non?), et qu’en gros c’était pas sa faute si j’étais fleuriste et donc non qualifié pour les postes, oui c’est vrai que pour trier des pièces un bac +5 est nécessaire hein…Bref, elle a finit en monologue qui me faisait me sentir plus bas que terre, et moi par des humhum, oui, non, peut etre…J’étais surtout blasé par le sentiment d’injustice, parce que je suis fleuriste je n’ai pas le droit de travailler ailleurs…

Mais dans ma tête , je me disais que de toute façon elle ne me trouverais pas de boulot celle ci.

 

Mais vu qu’elle m’a saoulé, et bien j’ai décidé d’y retourner lundi prochain, et le mardi et le mercredi, bref, j’y retournerais jusqu’à ce qu’elle m’inscrive sur ces fichus liste!!!

Parce que moi aussi je peut être une Connasse quand je veux!Mais avec une tête d’ange, c’est tout différent non?

 

 

 

 

 

 

Publicités

Allez viens partager mon quotidien!!!

J’entend mon quotidien de vendeuse! Et attention je suis généreuse, mon quotidien de vendeuse…pendant les soldes!

Aha! T’en mène pas large hein….

 

Les soldes à l’époque ou j’étais fleuriste c’était un mot super sympa qui disait « Lundi…Lundi…Lundi tu iras dépenser toooout (je vivais chez mes parents et non je suis pas du genre fourmi) ton salaire en 3 heures!!! »

Je précise qu’un salaire d’apprentie à 16 ans ça va vite…1 portable, 15 T-shirt, une rupture…mes premières soldes à moi furent orgiaques (de orgies hein!Si,si!)…ou comment dépenser 600 euros en …2h!Bref j’ai jamais recommencée …

Puis pendant 8 ans ce fût comme ça, j’étais contente le lundi d’aller faire les soldes tranquille!

Mais la vie en à voulu autrement, et depuis je hais les soldes…je suis à présent vendeuse dans une grande enseigne de chaussures, allez viens suivre cette journée de folie que fût la mienne , comme dirais allan Théo « emmène moi »!

Déjà j’ai des supers horaires 11h-13h30 et 15h-19h30…tu sens les horaires qui tue quand même!Et pire avec ma collègue que j’adore on à plus de pause ensemble, c’est terrible ça! Notre dessert chez notre glacier favori est fortement compromis…on récuperera ça en semaine!

En ce deuxième week end de soldes j’ai eu de beau spécimens de clients, en fait c’est ça dont je voulais vous parler, c’est juste que je m’éparpille légèrement des fois! (un jour on va retrouver des arêtes de moi sur la lune, vous pourrez me voir de la terre!)

J’ai eu le droit à une cliente marrante!

-« Ah c’est déjà fini les soldes? »

Bah oui évidemment, on s’est fait chier à descendre toutes les boîtes des 2 étages, à faire une deuxième démarque et puis la troisième…oh bah non hein, on va arrêter à deux, on veut pas gagner de sous nous!!!Et puis on va remonter toooutes les boîtes dés maintenant, c’est super marrant ça comme occupation!

J’ai eu le droit à un client … spécial (c’est pour pas dire con!):

-« Pfff y’à rien la dedans!Et puis c’est moche!Elle est ou la vendeuse? Pfff j’achète rien t’façon! »

Alors bon, c’est pas comme si 95% de notre stock était en boutique!C’est moche question point de vue, d’un côté vu tes pompes t’as des gouts de chiottes donc forcément…La vendeuse est DEVANT toi et t’ENTEND, mais vu que t’achète rien je vais me contenter de sourire et de te souhaiter bonne journée!

La cliente qui tue :

Moi:-« Vous êtes cliente privilège madame? »

Elle : « Quoi? Non!Mais depuis le temps que je viens il serait temps hein!Une honte, une honte! Je ne comprend pas… »

Moi : « La dernière fois que vous êtes venue c’était quand? »

Elle : « Bah y’à 1an, 1an et demi… »

Ah bah oui forcément hein…je vous fais la carte, une cliente aussi fidèle je ne comprend pas non plus!C’est vrai que le scandale était mérité dis donc!

La client qui lève les bras :

Elle j’adore!

-« Excusez moi vous auriez cette chaussure en 35? »

-« Non désolé, toutes les pointures sont en magasins. »

Elle me tourne le dos et léve les bras au ciel mécontente…mais ma ptite dame tu m’excuseras de ne pas avoir ta pointure en stock hein..vu qu’elle devait vraiment pas être contente elle n’à pas reposer la chaussure, elle à préférée la jeter sur des boîtes au hasard…pourquoi pas j’ai envie de te dire!

Le client qui te drague d’une façon trop pourrie:

« Bonjour Madame…oh mademoiselle non? Vous êtes jolie!C’est pas les mêmes soldes à paris? Vous ressemblez à une Parisienne en tout cas!Vous êtes d’ici? »

La pire technique de drague que j’ai jamais vu!Je suis jolie oui…merci ça je le sais déjà!A Paris pour les soldes je sais pas…je pense que c’est mieux! Merci de m’apprendre que je ressemble à une Parisienne, je découvre aujourd’hui qu’elles doivent avoir une physionomie bien particulière…Et oui, je suis d’ici…je suis d’ailleurs née dans cette boutique!

Le client qui te reluque:

Ouai bon ça c’est de ma faute j’ai mis un petit décolleté today, mais petit quoi, j’veux dire j’ai vu au moins 3 nanas on voyait leurs soutifs sous leurs T-shirt j’suis petite joueuse à côté…

Mais lui il aurait pu laisser un filet de bave sur le comptoir…alors bon on sourit hein! Et on lui tend un mouchoir…

Bref, j’en ai pleins d’autres comme ça, mais il me reste quelques semaines de soldes, alors je les mets de côté ces petites anecdotes !

Quand tu feras les soldes pti bâtons pense à la pauvre vendeuse qui à des horaires trop naze et qui ne peut même pas manger son pot de glace amarena/limoncello!

Et pour la peine la petite chanson qui va bien, et oui j’adore les Arctic Monkeys ;)!

Le syndrome de l’été!

En ce moment je lis le syndrome E de Thilliez, ce qui n’à aucun rapport à part le fait que ça m’à inspiré le titre de mon article…

Le syndrome, mot étrange, qui à priori désigne une maladie, dans le cas de cet article ça ne sera pas le cas…bah oui j’suis pas médecin…mais on va quand même le nommé et le désigné ce syndrome, vous pouvez vous même avoir à y faire face, faut pas rigoler avec ça (quoi vous sentez que je vais en rire?)…

C’est sérieux, on va l’appeler le syndrome « J’ai pas froid,j’ai pas froid! »!!!Ou « j’ai trop chaud,j’ai trop chaud!!! »?

Avoue lecteur,ça t’intrigue, quel est ce syndrome étonnant auxquels on doit faire face? Quel est ce syndrome contre lequel nous n’avons aucun remède? Oui je sais, c’est terrible…et ça fait peur!

4481211368_77f6904e6b.jpg

Si tu te souviens je suis vendeuse, alors ce syndrome j’y fais face depuis quelques temps! Depuis qu’il fait chaud en fait, depuis que les rayons de soleil existe peut être…va savoir! Quoique non, je me souviens, avant, avant c’est à dire en l’an 2011 les gens avait ce qu’on appelle une pudeur! Oui une pudeur ma bonne dame!

 

Et puis le syndrome à fait son apparition…Il à un symptome étonnant, celui de faire sombrer la pudeur des plus jeunes, et oui, ce syndrome s’exprime à travers une tranche d’âge bien précise, les 16/20 ans environ….J’ai peur, je ne sais plus que faire, quand elles viennent à la boutique atteinte de ce syndrome on se demanderai presque si la chaussure qu’elles sont en train d’essayer ne serait pas un chouilla de trop par rapport au reste de leurs vêtements!

Cachez moi ce pied que je ne saurais voir!

Bon il faut que je vous donne des exemples pour que vous puissiez reperer ce syndrome dans la rue n’est ce pas et tenter de vous en protegez , c’est à dire de retrouver bon gout, les valeurs sures…

 

Ces derniers temps il a fait chaud, on a mis la clim et il n’y’avait personne…alors on regardait dans la rue (on s’occupe comme on peut…) et on commentait ce que l’on voyait…les gens (on s’occupe comme on peut bis…), dans le magasin 20°C, car sinon je grille tel une morue sur une plancha! Dehors 36°C,et par chez nous il n’y’à pas la mer ou le mistral pour crée une « bise » bienfaisante!

 

Donc on regarde dehors et d’un coup! En face! On voit une fille, devant le magasin de lingerie, en mini short rose, et brassière avec des talons de 12…Quand je dis mini short c’est pas le tout sympa en jean qui va bien hein, en fait c’était plus un boxer, on voyait la moitié de son posterieur, si,si! On pense à une méprise , on appelle notre copine du magasin de lingerie et on lui dit qu’une des clientes s’est sauvée avec un de ses ensembles et qu’à priori elle devrait retrouver le reste des vêtements en cabine…(oui on s’ennuyait j’vous rappelle!), mais non c’était CA ses « vêtements! »

Pensant à un cas isolé on oublie la demoiselle…mais ça c’était sans compter sur l’ampleur du syndrome… pourtant il y’avait eu des prémices…des T-shirt aux emmanchures trop grandes,ou l’on voyait un soutien gorge, des jupes trop courtes ou l’on voyait des fesses…Mais là le summum du syndrome à été atteint!

 

On à vu des filles se balader avec un haut de maillot de bain pigeonnant et un mini boléro dessus, le ventre à l’air et avec en bas une micro jupette de maillot de bain, le tout avec des talons de 12…des filles se balader avec des hauts en dentelles transparent et rien en dessous…des filles se balader avec des shorts trop sérré,trop court, et des hauts de maillots de bain…

 

Alors on regardait, un peu plus choquée à chaque fois!Dans la rue on se moque d’elles…mais on ne les emmerdent pas, alors moi je voudrait savoir pourquoi moi qui ne suis pas atteinte de ce syndrome on m’accoste 3 fois par jour, non parce que c’est pas trop logique quand même!

Et puis aussi…ou est passé leurs pudeur? Non je sais pas, on l’à cherchée mais jamais retrouvée…c’est bien triste tout de même…et puis moi ça me fait peur aussi, non parce qu’encore ici il y’aurait la plage je dis pas hein! On peut sortir en ville légèrement habillée quand on revient de la page, mais la les plages sont à 500km…et même pas un lac ou se baigner non…alors je comprend encore un peu moins ce besoin de tout montrer! Un peu de mystère que diable!!!

Un jour je serais…

Je rebondis sur un article de Colette Draper ,qui expliquais que quand elle était petite elle voulait être écrivain, cet article vous pouvez le retrouver en cliquant sur son nom!

En le lisant je me suis rappelée moi même ce que je disais quand j’étais petite, je m’en souviens comme si c’était hier, je disais:

« Je veux être historienne! » Du haut de mes 7 ans c’était le métier de mes rêves!Princesse? Bah oui dans mes livres d’histoire il y’en avait tout de même quelques unes mine de rien!Bon elles finissaient souvent décapitées, éxilées…mais qu’importe!

En grandissant mon métier de plus tard à quelques peu évolué, vers 12-13 ans je disais :

« Je veux être archéologue! »

Avec moins de conviction… parceque j’ai commencé à avoir du mal en classe, j’étais ce que l’on appelle couramment une élève dissipée, mon cerveau bouillonnait mais le parcours scolaire ne m’intéressait pas, au lycée j’allais juste au cours que j’aimais, maths/physique/chimie ne faisait plus partie de mon vocabulaire!

Alors j’ai choisi d’être fleuriste, sans grande conviction non plus, surtout parcequ’il fallait bien faire quelque chose, et ce fût ça! Je ne fais pas partie de ces fleuristes passionnée, je suis une bonne fleuriste, j’ai beaucoup d’idées, j’aime le client, mais si je ne suis pas en fleuristerie ça ne me manque pas!

Et durant ces 8 dernières années, une chose m’à manquée, des regrets m’ont rattrapée!

Je veut être quoi en fait, je me suis mariée, on à commencé à parler d’enfants, mais pourrais-je me considérer comme épanouie si je ne tente pas cette chose que je veut faire depuis enfant justement, si je continue d’ignorer cette petite fille, celle la même qui pleure de temps à autre dans ma tête, si je continue de l’ignorer pourrais-je me reconnaître moi même?

Alors oui ça fait peur, oui je dois reprendre des études, oui je vais devoir retourner sur Paris! Oui on va attendre pour faire un enfant, oui je me ferais entretenir par le hareng!

Oui on en a longuement parler depuis quelques mois!

Mais surtout, oui je veut réaliser ce rêve, moi la trouillarde,moi la dissipée, je pense qu’à 25 ans je peut me prendre en main,faire enfin ce que j’aime,m’épanouir dans un métier qui me plaît!On m’a toujours rabâchée qu’il n’est jamais trop tard, c’est le moment de le prouver!

Oui,maintenant je peut le dire:

« Je veux être historienne »

Et oui je le deviendrais! J’ai confiance, j’ai peur, mais j’ai confiance, en moi,en ma façon d’être et en ce que je veux vraiment!

IMG_20120420_135350