Le bout du bout…

J’adore cette expression, a mois d’avoir l’esprit mal tourné (ce qui, clairement n’est pas mon cas!) , c’est une expression très clair.

C’est quand on est arrivée au bout, et qu’il n’y a pas d’échappatoire, par exemple je pensais avoir signé le glas du blog, et que c’était le bout du  bout de la fin, mais non il renait de ses cendres, et vu que plus personne ou presque ne me lit je peux écrire des trucs horrible (voila voila !)

Bref, je suis au bout du bout nerveusement avec une collègue, pour ceux qui me lisent depuis 2012 vous savez qu’en général j’ai peu de patience avec les gens que j’apprécie peu (pas?), mais la ça fait un mois, un mois que je tiens! Un mois que je culpabilise d’être méchante alors qu’elle l’est aussi (elle le cache juste mieux) bref … je vous la décrirais bien mais vous devrez vous basez sur mon ressenti pour me croire quand je vous dit que n’importe qui ferait tout pour l’éviter.(Ce blog est une dictature!)

On ressent qu’en son fort intérieur elle n’est pas « gentille » vous voyez?En plus elle ment sans arrêt, parce que personne ne peut vivre la même chose que tout le monde , sinon c’est qu ‘il ment on est d’accord…

Bon après j’écris pas pendant un an et je reviens pour critiquer quelqu’un, genre connasse je me pose la , mais je gère.Donc, qu’est ce qui m a fait vriller d ‘un coup? Suspens…

Je suis en binome avec elle , pendant quinze jour de stage, la faute à l’ordre alphabétique et a ma poisse légendaire.

Ce midi a la pause on avait un petit souci de casier, du coup j’attrape le mec qui s ‘en occupe (je l attrape verbalement hein qu on soit clair…)et je commence a lui expliquer mon / »notre » petit souci, et la , genre je parlais encore, elle balance « on a pas de casier » , je vous dis pas le ton en plus…du coup je me retourne et lui demande si je peux finir ma phrase, et je la finis …mais j’en avais pas fini avec elle par contre,ça serait mal me connaître.

Non parce que sans dec, depuis quand on coupe les gens comme ça?Même pour un casier faut qu’elle se mette en avant?Ça devient un peu pitoyable on est d’accord…C’était peut être au cas ou le mec ai pas vu qu’elle était juste derrière moi…(Peut être qu’il lui plaisait et j’ai foutu son plan en l air, oups…) La politesse c’est pas pour elle?Bref je la remets a sa place, histoire qu’elle ferme sa p***** de grande bouche pour une fois, on repart et la je lui dis, qu’elle pouvait attendre, que ça se fait pas, que quoi? J allais pas assez droit au but ? J’étais trop civilisée c’est ça?

keep-calm-and-seriously-2

C’est sur qu’en l’écrivant ça parait dérisoire…mais il y’a des précédents,  beaucoup pour un tout petit mois, beaucoup trop.

Mais ça fait un bien fou de se lâcher un peu, heureusement j’ai 3 autres collègues adorables , manquerait plus que tout le monde soit comme elle.

Voila, je me suis plainte, demain j’espère ne pas lui arracher la tête avec un fer a souder (oui je soude c’est trop cool)et puis ça prendrais du temps et j’ai pas le temps donc l’affaire est close. Je lui parlerais de manière cordiale (si elle me parle je répondrais quoi)(Mais je l’ai dissuader de me parler je pense.) et voila, parce que bon, c’est pour un cdi en vu, je risque de voir encore longtemps sa tête… pauvre de moi…

*1mn pour que vous me plaignez*

Merci.

Voila, j’étais au bout du bout, maintenant ça va mieux, façon j pouvais pas aller plus loin, enfin si, j’ai quinze jours a tenir en binôme, le co-voiturage n’y survivra pas je crois…

 

98334427

*Fuck off = Va te faire foutre (élégance bonjour!)

 

 

 

Publicités

A toi la C****** de Start people!

J’ai bien tenté de trouver un titre moins vulgaire, mais c’est le seul mot qui m’est venu spontanément quand j’ai repensé à la nana du Start People.

Vu l’état nerveux dans lequel elle m’à mise lundi, et qui fait d’ailleurs que j’ai choisi de ne pas écrire sur le coup mais d’attendre un peu…Je pense que « Connasse » est peu cher payé!Non parce que je suis partie très en colère, d’une colère froide et revenue en larmes…Oui quand même…

 

Bref, je recherche en ce moment du travail, pas en tant que Fleuriste, je pense que la prochaine fois que je serai fleuriste ça sera pour être à mon compte, vu la « chance » que j’ai eu avec mes derniers patrons je ne me sens pas d’être de nouveau sous les ordres de quelqu’un pour ce métier que j’exerce depuis toujours, donc en ce moment je cherche en intérim.

Lundi j’ai donc appelé les boites d’intérim qui s’occupe des entreprises autour de chez moi, tout se passait bien avant que je n’appelle Start People, il faut dire que j’ai déjà un passif (ça fait un peu repris de justice ça non? )avec cette boite.

 

J’y ai été en Juin dernier pour m’inscrire, première boite que je fais de tout ma vie, elle me dit de lui laisser mon CV et qu’elle me recontacterai, pas de nouvelle.

Je la rappelle régulièrement, jamais rien, OK… je laisse couler.

En Août je rappelle et tombe sur sa remplaçante (qui elle est adorable dans le genre A-DO-RAAAA-BLE), qui me dit qu’elle ne me trouve pas dans leur fichier (forcément je suis pas inscrite vais apprendre plus tard), elle me dit d’écrire une lettre de motivation et de renvoyer mon CV ce que je fais dans l’heure qui suit, sa collègue  me recontactera en rentrant de vacances.

Je patiente…

Je repasse quelques appels entre temps pour dire que je suis toujours disponible et lui demander de m’inscrire, sans suite.

Lundi je la rappelle donc, encore, pour qu’elle m’inscrive, qu’elle me donne un rendez-vous, n’importe quoi pour être au moins dans les dossiers parce que je ne vois pas comment elle va me trouver du travail si je ne suis même pas dedans n’est ce pas?

 

Donc au téléphone elle m’explique qu’en ce moment ils recherchent des gens qualifiés et que donc avec mon profil de fleuriste je ne le suis pas, jusqu’ici pas de souci, je suis pas une connasse môôôôa et je comprends très bien ce point de vu!

Ce que je ne comprends pas c’est qu’elle ne veut toujours pas m’inscrire. Bref je raccroche, et la je me dis qu’avec ma voix d’ado de 12 ans, je pouvais dire ce que je voulais de toute façon elle ne me prendra pas au sérieux!

Et je commence à bouillir, parce que c’est quand même depuis juin quoi…Et je ne bous pas souvent, mais quand ça commence ça va crescendo…Et la je dis au requin, tu m’emmènes la bas, je veux voir son responsable!

 

Clairement je ne me suis pas sentie fière, ni sur la route pour y’aller , ni en sortant de Start People, mais en fait je ne savais plus quoi faire, alors une fois arriver la bas j’ai expliquer au responsable que depuis Juin je ne comprenais pas qu’on ne m’inscrive pas, qu’une agence d’intérim clairement dans mon idée basique était la pour nous inscrire et après on appelait et on nous disait oui ou non…

Basique et efficace, bref, il ne se mouille pas, « Elle vous rappellera », oui c’est pas comme si je te disais que depuis Juin lui parler reviens a parler a un mur quoi…

Bref je ressors toujours pas inscrite et en plus en culpabilisant d’avoir critiquer le travail de « Madame la connasse… »

 

Et en rentrant sur la route, elle me rappelle, alleluia, pour me dire qu’elle ne ferait pas du recrutement pour du recrutement (heu c’est ton boulot non?), et qu’en gros c’était pas sa faute si j’étais fleuriste et donc non qualifié pour les postes, oui c’est vrai que pour trier des pièces un bac +5 est nécessaire hein…Bref, elle a finit en monologue qui me faisait me sentir plus bas que terre, et moi par des humhum, oui, non, peut etre…J’étais surtout blasé par le sentiment d’injustice, parce que je suis fleuriste je n’ai pas le droit de travailler ailleurs…

Mais dans ma tête , je me disais que de toute façon elle ne me trouverais pas de boulot celle ci.

 

Mais vu qu’elle m’a saoulé, et bien j’ai décidé d’y retourner lundi prochain, et le mardi et le mercredi, bref, j’y retournerais jusqu’à ce qu’elle m’inscrive sur ces fichus liste!!!

Parce que moi aussi je peut être une Connasse quand je veux!Mais avec une tête d’ange, c’est tout différent non?

 

 

 

 

 

 

Jamais…ça n’arrêtera jamais!!!

Pourtant j’étais sur d’avoir laissé ce problème derrière moi, j’ai dis au revoir à ma phobie du noir, je peux maintenant dormir sans lumière…

J’ai dis tchao à mon angoisse de la foule, des aliments inconnus, de la chaleur, des arbres, bref a tout ce qui me provoquait des crises d’angoisses et/ou de panique…Et bah en fait…mon cerveau est un putain de connard vicieux!!!!

 

Voila, la c’est dit, j’ai bien dit adieu à tout ce qui est cités ci dessus, et je pensais pouvoir ajouter ma phobie des orages…Cette phobie qui me poursuit depuis mon enfance, vous savez ces phobies qui sont sensées s’atténuer l’âge arrivant , mais non, j’ai été obligé de gommer la rayure invisible que j’avais fait sur le mot orage dans ma tête…

A la place je l’ai entouré en rouge, plusieurs fois, histoire que je n’oublie pas que cette phobie me poursuivra toujours, malgré la thérapie (finie pourtant…) , malgré les anxiolytiques, malgré tout…

 

Je ne suis pas défaitiste, non , juste rationnelle, je sais qu’il faut à présent que je cesse de lutter contre elle, que je l’accepte comme faisant partie intégrante de moi, il ne me reste que celle ci sur la quantité que je traînais auparavant, je ne vais pas m’en plaindre…quoique…j’aurai de quoi non?

 

J’ai déménagé dans la région la moins orageuse de France, la Bretagne, dans cette région je suis dans le département le moins orageux, le Finistère, avouez que ça limite le risque de croiser un quelconque orage non?

Oui en effet, la ou avant il y’avait 90% de chance qu’un orage me pourrisse ma nuit/journée le risque est tombé à environ 2%, et encore je vois large… Je pensais donc avoir laissé ça derriere moi…

 

J’ai réalisé que non quand je suis retournée chez moi cet été, il y’a eu de l’orage d’annoncé le dernier soir ou nous y étions, invités chez de la famille je vous avoues que j’ai bien chargés mon téléphone pour suivre les orages, et si je n’avais pas un tout petit peu trop bu, assez pour m’amusez et ne pas penser trop aux orages dehors, j’aurai bien fais le combo couette-lit…et puis l’orage a été petit donc ça a été…

 

Et la bam, je suis chez moi, en Bretagne, en alerte orange, dans mon salon, et j’ai le nez rivés sur mon pc (météociel, keraunos, la chaine meteo, meteo france, meteo consult, estoflex, mes meilleurs amis dans ces moments la…) car j’ai compris ce qui m’oppressais la poitrine depuis 3 h…l’arrivée imminente d’orages…

Je ne comprenais pas pourquoi je respirais mal, pourquoi j avais envie de pleurer, des nausées, pourquoi mes jambes tremblaient sans raison, non je ne comprenais pas parceque je n’ai plus l’habitude…Je me suis posée, et la j’ai compris…J’avais juste oublié car le corps n’aime pas se souvenir de ce qui lui fait mal…C’est l’angoisse…Pas la crise de panique non…Juste l’angoisse, celle qui se rappelle à nous de façon insidieuse, je vivais tout les jours avec dans ma vie d’avant, mais pas depuis que je suis ici, pas depuis 1 an et demi…Et ça ne me manquait pas…

 

Alors oui, je sais que ça ne s’arrêtera jamais, je n’ai plus envie d’affronter cette peur, je vais la laisser s’emparer de moi, me disant que c’est temporaire, au pire 24 h quoi…3 fois par an vu que je suis en Bretagne, mais je n’ai plus envie de lutter, peut être que de l’accepter finalement m’aidera plus que de la repousser…on verra…

 

Puisque c’est pour la vie de toute façon, alors faut faire avec hein!

 

Seriously?!?

Aujourd’hui j’ai été chercher mes courses au drive…Comme chaque semaine…

C’était le requin qui conduisait…Comme chaque semaine…

MAIS, cette semaine, il y’à eu un couac, une couille dans le potage, un imprévu, appelez ça comme vous voulez!

 

Donc, nous nous approchons de la zone de retrait (tadadadadada ) (juste pour le suspens), une voiture est en train de charger, et l’autre attend ses courses, et une attend juste devant nous qu’une place se libère, tout ça c’est juste pour vous situer la scène (j’aurai du faire un schéma je crois…)…

Nous patientons, parce que oui en Bretagne on a le temps (gnagnagna), et la on voit le mec qui chargeait fermer son coffre…et…papoter avec celui d’a côté!

Comment dire…en restant calme…et poli… »Mais Connard, va parler ailleurs la, on s’en fout de votre vie nous! » Ça c’est ce que je me suis dit dans ma tête…parce qu’en vrai j’ai pris mon mal en patience, mais bon au bout de bientôt 5 mn, et la file d’attente s’allongeant, je me dis qu’il faut voir a pas abuser quand même non?

 

La nana dans la voiture de devant s’impatiente aussi…mais ne fait rien…

Je vois le requin prêt à ouvrir sa fenêtre…et le connaissant ça aurait été peu diplomatique…

Alors, devant tant de tension, j’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai craqué mais aussi assumer cette bouffée de courage, j’ai…

Klaxonné!!!

Délibérément, j ai passé mon bras par dessus le requin et je l’ai fais, toutes les têtes se sont tournées vers nous, celle du requin aussi, et la je me suis rendu compte…mon instinct primale de région parisienne à repris le dessus, non parce que sérieusement , dans ma région au bout d’1 minute le mec se faisait klaxonner et peut être même insulter quoi…

La, il a compris sans les insultes (j’aurais pas osé de toute façon hein…)(quoique…), il est monté dans sa voiture, et il est parti…

 

Et c’est la que j’ai vu la tête effaré de la nana de devant…avec ce regard outré et choqué « hannnn mais ils vont croire que c’est moi, mais j’vais faire comment, j’peux pas descendre hein, j peux pas!!! »

Et voila, aujourd’hui c’était palpitant, mais bon faut voir à ne pas abuser quand même non?

 

keep-calm-and-seriously-2